Code promo OKIDOSPORT


Pour effectuer une commande et bénéficier d'une remise chez OkidoSport, cliquer sur le code ci-dessous :

ACEF15

mercredi 29 octobre 2014

Regroupement équipe de France de 24 heures

Bonjour à tous,

une fois encore, j'ai eu l'honneur et le plaisir de partager un stage avec l'équipe de France de 24heures pour cinq jours à Andrézieux dans la Loire. Ce stage a pu être maintenu malgré l'annulation des championnats du Monde prévu à Taipei en décembre et ce notamment grâce aux efforts et la volonté du  staff (Jef PONTIER, Fred BARREDA et Philippe PROPAGE) auquel se rajoutent  Olivier LAOUST (kiné) et Cyprien BOURILLHON(médecin). Pour ma part, j'ai été convié en tant qu'athlète cette fois encore tout en ayant précisé au préalable à l'équipe d'encadrement que je n'étais plus capable d'être compétitif au niveau international sur la discipline.  L'équipe féminine est composée cette année de : Sylvie PEUCH,Cécile NISSEN, Pascale BOULY, Christine TAMNGA, Stéphanie DESSARTINE, et Anne Marie VERNET. Chez les hommes, Ludovic et Christian DILMI, Thierry DOURIEZ, Lionel OZANNE, Christophe MARTIN et moi.

Sont également présents sur place l'équipe de France de 100km en préparation des Championnats du Monde 2014 prévus fin novembre au Qatar. Il y a également sur le site d'Andrézieux  les quatre groupes de formation des entraîneurs hors stade 1er et 2ème degré; ceci me permettra de retrouver avec plaisir plusieurs personnes avec lesquelles j'avais pu "partager" dans le cadre de ma propre formation d'entraîneur.

Le stage a donc débuté lundi 20 octobre, par une séance footing de 50' suivi d'une petite séance d'étirements. Cela m'a fait beaucoup de bien après le marathon de Montpellier couru péniblement la veille faute de quantité suffisante d'entraînement (3h48, prêt d'une heure de plus que ma meilleure marque sur la distance… et vraiment dans le dur sur les 7 derniers km; pas top!).

Lundi soir s'est déroulée une séance de questions ouvertes dans le cadre de la formation des entraîneurs HS 2° avec les athlètes internationaux ; Driss EL HIMER(cross et marathon), Mokthar BENHARI (cross et 10km) , Magali RAYMONENQ (100km), Cécile NISSEN, (24h)  Thierry DOURIEZ (24h) et Christophe BUQUET (100km).
Une fois encore, un moment de partages de nos expériences personnelles et de nos approches différentes qui me rappelait l'échange du même type partagé avec Christelle DAUNAY en 2012 à l'occasion de ma formation entraîneur 1er degré Hors Stade ou de celle dans le cadre de ma formation entraîneur HS 2ème degré.

Le footing de récup, la séance d'étirements et la séance de massage du lundi m'ont permis de récupérer plus facilement au point même de pouvoir participer dès mardi matin à une séance de VMA (400-500-600-500-400) partagée avec Titi pendant que les filles faisaient collectivement 12x200 sous les yeux bien veillants de Fred.

En tout début d'après-midi, remise "protocolaire" de nos tenues officielles FFA avec la présence de Jef et Fred. Moment d'émotion pour certains d'entre nous et notamment pour moi car c'est certain, je partage là mon dernier stage avec l'équipe de France en tant qu'athlète. J'espère bien évidemment qu'il y en aura d'autres, de l'autre côté cette fois mais ce n'est pas à moi d'en décider. L'objectif pour le reste de l'équipe est déjà tourné vers TURIN en avril 2015.


Pendant le repas de midi, nous avons eu la visite de Laurence KLEIN (record de France de 100km en 7h26) qui est restée sur place deux jours. Ensuite, petit footing de récupération après la séance de VMA du matin d'une heure dix autour du complexe sportif. Nous avons eu le privilège tout en courant d'observer un test de BRUE et un VAMEVAL dans le cadre des formations d'entraîneurs auxquels ont participé des cross-men de niveau international; ça dépote! Des filles du 24h se sont prises "au jeu" et se sont mises à courir derrière le vélo de Claude ROUFIGNAC.


Mercredi matin, sortie footing d'une heure dix pour l'ensemble de l'équipe de 24h autour du lac le long de la Loire; l'équipe de France de 100km faisait en même temps sa sortie longue (3h environ) sur un circuit avec ravitaillement à chaque tour. J'ai partagé quelques kilomètres avec Gwenaëlle GUILLOU (8h18 à Chavagnes cette année sur 100km).
L'équipe de France de 100km est composée chez les hommes de Régis RAYMOND, Dominique BORDET, Jérôme BELLANCA, Jérôme ANDRIEU et Ludovic DUBREUCQ et Michael BOCH.
 Pour les féminines, Magali RAYMONENQ, Gwen GUILLOU, Anne Cécile FONTAINE, Caroline DUBOIS et Cécile MOYNOT. Hélas, des blessures ou contraintes professionnelles ont empêché certaines athlètes de ce groupe à participer au stage encadré par Jef PONTIER, Patrice BINELLI et Christophe BUQUET. 

En début d'après-midi, une intervention d'Arthur BRULE, médecin FFA sur l'hydratation et l'alimentation auprès des athlètes du 100km et du 24h. Puis séance de Footing à VS24h d'une heure trente. Pour ma part, un petit souci au niveau du TFL semble-t-il m'amène à me reposer car j'aimerais tenter la sortie longue à VS24 de jeudi matin. Il faut dire qu'en terme de progressivité, je ne suis pas un exemple sur ce coup là; passer d'une vingtaine de kilomètres par semaine pendant deux mois à plus de 100 km sur quatre jours consécutifs, forcément, ma machine qui n'est plus toute jeune montre des signes de fatigue. Aussi, je préfère admirer, encourager et profiter de chaque instant partagé avec tous ces athlètes qui sont encore "dans le coup".

J'ai également pu assister à une très bonne intervention de Patrick BRINGER (trailer de l'équipe de France) sur l'entraînement en trail et ultra-trail. Cette présentation me permettra j'en suis sûr de compléter ma formation afin de pouvoir mieux répondre à certaines questions posées au sein de mon club en rapport aux spécificités de cette discipline.

Mercredi soir, nous fêtons l'anniversaire de Fred qui soufflait un certain nombre de bougies; excellent gâteau au chocolat pour l'occasion et franches rigolades. Il s'est lancé le défi de boucler les 100km de MILLAU en 2015 à l'occasion de son changement de décennie. Rendez-vous est pris!

Jeudi matin, réveil à 6h pour un petit déjeuner avant la sortie longue sur circuit mesuré (le même que celui que nous utilisions en préparation des mondiaux de KATOWICE en 2012. Lionel nous a quitté pour se rendre à Millau puisqu'il participe le lendemain à l'Intégrale des Templiers. Pour le reste du groupe, 4h à VS24 sont prévues et les conditions sont excellentes. J'arrêterai peu après 2h30 car je commençais à boiter sérieusement. Le reste de l'équipe fera le job, hormis Ludo qui nous accompagne à vélo, chacun à son allure sous les yeux vigilants de l'équipe d'encadrement qui assure le ravitaillement.

















Le médecin de l'équipe Cyprien BOURRILHON nous a rejoint et fera une intervention en début d'après-midi pour nous présenter les résultats de son étude sur la relation rein-muscle faite dans le cadre des Championnats du Monde 2013 à STEENBERGEN. Ensuite, fin d'après-midi au hammam, sauna, jacuzzi afin de récupérer de la sortie longue du matin.

Dernière soirée au resto avec l'équipe des cent bornards qui aura fait une grosse semaine d'entraînement. Je pense que l'équipe masculine aura un bon coup à jouer dans quelques semaines à DOHA car le potentiel des athlètes est réel pour décrocher une médaille par équipe. Ce sera bien évidemment plus compliqué voir impossible pour les filles du fait d'un nombre important de blessées.
Vendredi, dernière sortie d'entraînement pour le groupe avec une météo superbe; petit voile de brouillard matinal qui se lèvera peu à peu pour laisser apparaître un beau soleil. Des conditions idéales pour un dernier footing plaisir au cours duquel les gars feront un 4000m et les filles un 3000m après une trentaine de minutes d'échauffement. Puis ce sera retour au centre d'hébergement pour préparer les valises avant le retour au domicile de chacun.
En compagnie de Driss EL HIMER
Voilà, le récit d'une petite semaine de stage au sein de l'équipe de France 2014 de 24 heures privée de compétition internationale. Un grand merci à Fred et Jef qui ont œuvré au près de la fédération pour le maintien de ce stage malgré l'annulation de la compétition.
Une fois encore, j'ai profité de chaque instant avec mes ami(e)s du groupe France avec une pensée particulière pour toutes celles et ceux avec qui j'ai partagé ces moments agréables depuis 2010.


Emmanuel.




mercredi 1 octobre 2014

100km de Millau édition 2014

Bonjour à tous,

à la faveur des intempéries qui ont durement frappé notre secteur, je dispose d'un peu de temps pour retranscrire mon vécu le week-end dernier à l'occasion de la 43ème édition des 100km de Millau.


Je m'étais proposé pour accompagner à vélo Hervé SEITZ respectivement 10ème en 2010 lorsque je terminais moi même 12ème cette année là, 5ème en 2011, 3ème en 2012, 2ème en 2013 et la logique aurait voulu qu'il termine sur la plus haute marche du podium cette année (sauf qu'il n'y a jamais eu de podium à Millau et c'est bien ainsi). Il faut dire aussi que j'avais vécu cette expérience avec Anne Cécile en 2013 lors de sa victoire sur 100km chez les féminines et j'espérais bien renouveler avec Hervé cette année. C'était sans compter sur les jambes, le cœur et surtout l'expérience de Mickael JEANNE dont je faisais avant le départ le plus dangereux rival d'Hervé sur ce parcours Millavois.
Anne Cécile 1ère en 2013

Nous nous sommes donc tous retrouvés au Parc de la Victoire comme chaque année le vendredi en fin d'après-midi, là où l'on retire son dossard. Accompagné par Chloé, Marie ainsi que les parents d'Hervé, après avoir bu un coup avec mon ami Pierrot ainsi que l'accompagnateur de l'officiel FFA sur la course, nous nous sommes ensuite rendus dans un camping de Millau  où des mobil homes avaient été réservés. J'ai bien évidemment croisé et salué de nombreuses connaissances avant de quitter le parc et j'apprécie chacune de ces rencontres avec la famille de l'ultra.


Le soir, pasta partie  accompagnée d'un excellent Bordeaux dans notre campement et retrouvailles pour Hervé avec toute son équipe d'accompagnateurs et d'autres amis venus courir le marathon ou le 100km. Dernière mise au point pour le lendemain auprès de Chloé, Estelle, Marie, Jean Christophe et moi même; distribution des rôles de chacun pour le lendemain, essais et réglages des derniers détails.


Pour la nuit, je me retrouve avec Patrice, un Toulousain qui me prévient gentiment qu'il ronfle. C'est  peu dire, car une courte nuit m'attendait en réalité. Réveil peu avant 4h du mat après de nombreux sifflements de ma part pour dompter l'animal... hélas, sans grand succès. Je me décide alors à aller placer ma voiture sur le parcours comme chaque année et après avoir déambuler, je retourne à vélo au camping en attendant le réveil d'Hervé programmé pour 6h30. Petit déjeuner rapide, douche et puis j'observe ce petit monde qui s'agite autour d'Hervé. Les filles essaient leurs tenues saillantes de cyclistes avant de prendre quelques photos.



Aux environs de 8h30, nous rejoignons le parc de la Victoire pour y retrouver une foule de coureurs tous très motivés à ce moment de la journée. La météo est excellente; grand soleil et petit air frais du matin. A proximité du parc, je croise notamment Michael BOCH (vainqueur en 2010-2011-2012) qui cette année accompagne son frère puisqu'il fait partie de la sélection pour les Mondiaux 2014 de 100km le 28 novembre prochain au QATAR. Nous échangeons quelques mots et je dois dire que je suis surpris d'apprendre une fois encore que le meilleur représentant Français sur la distance avec un chrono de 6h40 réalisé à Winschotten cette année reste aussi peu encouragé par les instances fédérales à poursuivre sa carrière internationale (fin de la parenthèse). J'y croise également Didier, Maria, Benoît et bien d'autres connaissances. Je suis accompagné par Chloé qui découvre avec un certain plaisir l'ambiance des 100km. Nous nous rendrons comme tous les accompagnateurs au niveau d'Aguessac où nous retrouverons Estelle, Jean Christophe, Patrick, Valérie TIXIER et son conjoint.

10h, le départ est donné. peu avant 10h35, Mickael JEANNE passe en première position pour les cent bornards, suivis par quatre athlètes du CAP VERT , Jérôme CHIOTTI le Millavois et quelques autres encore. Hervé arrivera quelques minutes plus tard devant nous car la stratégie établie est de jouer la prudence pour ensuite jouer au pac-man.

Passage au 10 à la seconde prévue sur le plan de marche. Quasi idem jusqu'au 20è km malgré quelques légers soucis gastriques. Nous ferons quelques hectomètres en compagnie de Karin ATIKI du forum ADDM venu chercher un chrono sour les 8 heures.
Estelle transmet les infos à Hervé LE TALLEC qui assure un suivi live sur le net. Jean Christophe et moi nous occupons de gérer la partie ravitaillement et vérifions l'allure. Demi tour pour cette première boucle et retour sur Millau de l'autre côté du Tarn. Je retrouve mon amie Chantal TREGOU sur le bord de la route et je sais qu'elle nous fera des pointages avec l'avant de la course. A ce moment là, Hervé à 10'30 de retard sur Mickael et 2'30 sur un groupe constitué de Jérôme CHIOTTI et deux athlètes Capverdiens.

Monsieur Serge COTTEREAU


Un peu plus tard, je croise Serge COTTEREAU, la légende vivante des 100km de Millau sans qui nous ne serions probablement pas là depuis toutes ces années (ma première participation en tant que coureur remonte à 1985) et j'en profite pour faire une photo avec ce grand Monsieur de la course sur route longue distance.


Avec Hervé nous rentrerons sur Millau en compagnie de Raphaël GERARDIN, Sylvain MILAN et Damien VERDIER ainsi que d'un athlète Cap Verdien qui s'amuse à miauler... on ne sait trop pourquoi mais cela nous fait sourire. L'ambiance est au beau fixe, la température monte peu à peu, Hervé est bien dans sa course et semble n'éprouver la moindre difficulté.


Arrivés dans Millau et passage au marathon pour Hervé en 3h06. Il est à cet instant en cinquième position me semble-t-il. Je profite de son aller-retour dans le parc pour me restaurer et refaire le plein en bidons à la voiture que j'ai garée très tôt le matin même. Merci Patrice!!!


Direction St Afrique. Nous croisons à nouveau Chantal au pied de la côte du viaduc qui me donne un nouvel écart de 12'25 de retard avec Mickael. Merci Chantal. Hervé grimpe la bosse assez facilement et revient sur les trois athlètes qui le précèdent dans la descente vers St Georges de Luzençon. On retrouve alors Marie qui effectuera cette deuxième boucle en notre compagnie et assurera notamment la transmission des infos pour le suivi live. Nous dépassons Jérôme CHIOTTI et les Capverdiens; Hervé se retrouve alors en deuxième position.
 Un coureur du Cap Vert nous suit de très prêt et joue "les suceurs de roues" entre St Georges et St Rome. Hervé commence à ressentir de moins bonnes sensations mais pas d'affolement en ce qui me concerne même si je constate qu'à ce moment de la course, nous perdons un peu de temps sur les temps de passage prévus. Jean Christophe est responsable de la partie musicale et c'est avec du classique que nous évoluons sur cette route. Patrick est toujours là également même si il est à la peine dans les bosses sur son vélo.













A l'entrée de St Rome, nous croiserons les parents d'Hervé venus de loin pour encourager leur fils avec quelques inscriptions au sol RVS pour Hervé SEITZ (pour ma part, j'aurais rajouté LP pour Hervé sur Le Podium). Chantal m'annonce un retard de 6'30 à l'entame de la côte de Tiergues. Mickael lâche du terrain peu à peu alors il ne faut pas s'enflammer, sans accélérer, nous devrions revenir dessus. Je reste vigilant sur l'hydratation car il fait chaud à présent. Au sommet de Tiergues, on nous annonce un retard de 2'50. Hervé doit se refaire la santé dans la descente et je ne veux pas qu'il lâche les watt maintenant. Pour moi, le danger éventuel viendrait plutôt de l'arrière.


Marie s'arrête sur le bas côté avec son vélo car je lui demande un pointage exact avec le premier et surtout les poursuivants. Nous traversons St Afrique à toute vitesse avec Hervé et reprenons le chemin du retour vers Millau. Le début de l 'ascension de 7km est toujours aussi raide, surtout à vélo! Marie nous donne un écart de 2'15 de retard avec Mickael et le troisième Jean François TATARD que nous croisons à la sortie de St Afrique est à 6'25. Hervé monte à sa main comme je le lui demande et à mi pente nous apercevons Mickael  à 200m devant. Il marche, se retourne, nous aperçoit et repart en courant. Dans la remontée, nous croisons la première féminine qui m'impressionne; elle passe au 70ème km en 5h40 et je me dis à cet instant que le record de Brigitte BEC pourrait tomber. Avec une grosse volonté, il conservera son avance jusqu'au sommet de Tiergues. Nous croisons à nouveau Serge COTTEREAU qui encourage Hervé à aller le chercher. Hervé décide de l'attaquer dans la descente car nous savons qu'il subit des crampes.
Enfin, au niveau du km 80, Hervé passe en tête et transmet un message de sympathie à Mickael l'encourageant à continuer sa route avec force et courage. Connaissant ces deux hommes, je ne peux m'empêcher de les encourager tous les deux même si aujourd'hui, j'espère la victoire d'Hervé. D'ailleurs, on y croit à cet instant car la voiture chrono est devant nous à quelques encablures. Cela fait du bien au moral et redonne le sourire  à nos visages après cette chasse de plus de 30km. Nous rentrons dans St Rome, de nouveau nous croisons Chantal et elle a également la banane de savoir Hervé en tête. Entre St Rome et St Georges, alors que nous sommes encouragés et réciproquement par de nombreux coureurs et leur accompagnateur que nous croisons, je me retourne et voit à une grosse centaine de mètre derrière nous Mickael. Je suis surpris et informe Hervé de la situation. Mickael, le guerrier nous revient dessus! Il nous passe devant à son tour vers le km 85 et je motive Hervé afin qu'il ne se laisse pas décrocher. Je me dis que la dernière bosse sous la viaduc servira de "juge de paix". Je suis inquiet à ce moment là car je connais Mickael, je connais son parcours et ses nombreuses victoires sur marathon et 100km. Chloé qui jusqu'alors accompagnait des amis d'Hervé sur le 100km effectue un demi tour et rentre sur Millau avec nous car c'est ce qui avait été convenu auparavant.


Je me dis que ce sera compliqué d'aller chercher la victoire mais il ne faut pas rendre les armes. J'invite Hervé à le garder à une distance raisonnable et à attaquer la descente sur Creissel à fond. La montée sous le viaduc est un mano à mano entre ces deux hommes. Le juge arbitre qui officie est obligé d'intervenir auprès des nombreux cyclistes qui nous accompagnent afin que le "combat" reste dans les règles et dans l'esprit de l'ultra-fond. J'imagine à ce moment une victoire main dans la main comme Bruno SCELSI et Bernard ROSETTI en leurs temps.

Passage du 90ème kilomètre.




Hervé repassera devant au pied de la dernière petite bosse du parcours, nous sommes au km 96. Mickael est tout prêt. Dans le faux plat descendant vers le pont de Millau, ils sont lancés à plus de 15km/h. C'est beau!
Hervé et Mickael à 4km de l'arrivée.
La dernière accélération de Mickael sera la bonne. Cinquante, cent mètres, puis deux cents mètres d'avance... c'en est terminé pour une victoire d'Hervé. Nous décrochons peu à peu de l'homme de tête et notre cortège traverse Millau sous des trombes d'applaudissements.


Nous arrivons au Parc et pouvons suivre Hervé aux deux tiers de l'allée centrale. Il rentrera dans la salle moins de trois minutes après Mickael. Les deux hommes échangeront quelques mots sur la ligne d'arrivée au micro qu'affectionne particulièrement Hervé. Mickael, homme de cœur aura une pensée énorme pour son frère parti trop tôt; c'est l'une des raisons pour laquelle il aura emporté cette si belle épreuve des 100km de Millau en ce 27 septembre 2014.
Sur le moment je suis très déçu; pas pour moi, évidemment, mais pour Hervé car il était tout proche de réussir. Je pense qu'il n'a pas assez eu l'envie de gagner... C'est faux! Avec le recul, Hervé a donné tout ce qu'il pouvait et a eu une gestion de course quasi parfaite. Seul l'adversaire du jour était plus fort mentalement!
Il n'y a pas eu de victoire certes, mais finir dans les 3 premiers sur les trois dernières éditions n'est pas rien.




BRAVO HERVE, MICKAEL et TOUS LES AUTRES. Merci de m'avoir permis une fois encore de vivre de beaux moments de sport et de partage comme celui-ci.

Emmanuel.



En cliquant sur les liens :

Les résultats de cette 43ème édition

Interview d'Hervé avant la course

La vidéo de l'arrivée
Mickael revient sur sa victoire sur VO2