Code promo OKIDOSPORT


Pour effectuer une commande et bénéficier d'une remise chez OkidoSport, cliquer sur le code ci-dessous :

ACEF15

vendredi 4 novembre 2016

Retour sur les Championnats 2016 de 24 heures à Albi.

Jeudi 20 octobre 2016.


La délégation composée des 12 athlètes, 3 coachs, un médecin et un kiné est arrivée à Albi le jeudi après-midi. Nous étions tous ravis de nous retrouver après le stage préparatoire du mois de septembre à Andrézieux.

Logés à l’hotel Ibis Style situé au centre ville (accueil fort sympathique du personnel), des athlètes ont souhaité reconnaître le parcours situé au Stadium où le soir même se jouait un match de rugby de PRO D2 opposant Albi à Oyonnax. Cela n’arrangeait pas les affaires de Didier Thiriot et toute son équipe de bénévoles qui devaient notamment installer toutes les tentes des ravitaillements pour les 21 nations présentes à ces Championnats d’Europe.

Le soir, petite réunion afin que le Doc présente aux athlètes le protocole qu’il a envisagé afin d’étudier la capacité de récupération des athlètes tant sur le plan physiologique que cognitif. Pour la première fois depuis 2008, les athlètes de l’équipe de France bénéficieront d’une journée de récupération supplémentaire sous surveillance médicale. Cela aura un effet vraiment bénéfique sur l’ensemble du groupe. Pour Fred et moi, l’occasion d’offrir aux athlètes une petite surprise : des photos de l’équipe de France à distribuer à leurs supporters.


Vendredi 21 octobre 2016.

Derniers réglages le vendredi matin, petit footing d’une vingtaine de minutes pour certains athlètes, tests cognitifs sur les ordis qui seront renouvelés deux fois dans les 48 heures post course afin d’évaluer l’influence de la fatigue engendrée par une course de 24 heures. Test de détente verticale pour tous, avec pour la petite histoire un record établi par le Doc, ancien volleyeur...


Vendredi après-midi, repos pour les athlètes, courses diverses et autre réunion technique pour l’équipe d’encadrement. En fin d’après-midi, défilé des nations présentes et cérémonie d’ouverture de ces championnats d’Europe 2016. Pour la France, Sylvie PEUCH sera notre porte drapeau. "L'ancienne' comme elle le dit est toujours présente depuis 2008, tout comme Anne Marie VERNET.
Sylvie PEUCH
Nous avons eu droit après les discours officiels des responsables de l’IAU et de la ville d’ALBI à une revue de French cancan.


Ce temps m’aura permis d’échanger quelques mots avec Chantal, Raphaël, Steeve, Titi, Pascale, Christian, Fabrice, Stéphanie, Fabienne, Carole (désolé pour les éventuels oublis) venus participer à la fête dans le cadre de la course OPEN proposée par l’organisation. Cette cérémonie protocolaire sera suivie par la traditionnelle pasta-party de veille de course.
Retour à l’hôtel ensuite pour un briefing où le staff donnera ses dernières consignes et/ou conseils aux athlètes ainsi que pour procéder à la remise officielle des dossards. Encore un moment chargé en émotion en ce qui me concerne ; j’aimerais tant que tous fassent une course parfaite et soient récompensés de leurs efforts... Courir 24 heures n’est hélas pas une science exacte !

Samedi 22 octobre 2016.

La course débute à 10h. Nous serons (les coachs et le staff médical) sur place dès 8h afin de mettre en place le ravitaillement de nos athlètes. Jef gèrera Anne Marie, Nathalie, Alain et Patrick, Fred s’occupera de Cécile, Valérie, Ludo et Guillaume, et pour ma part, j’aurai en charge Sylvie, Stéphanie, Stéphane et Piero. Beaucoup de travail de mise en place afin d’optimiser la place relativement limitée sur un stand de 3m de large sur 6m de profondeur dont la moitié est réservée au médical. Heureusement, nous avons eu la chance d’être placés, en tant que pays hôte, dans le premier stand situé juste en face du chronométrage. 
Zone équipe de France


A quelques minutes du départ, on ressent une certaine tension qui monte mais la satisfaction aussi d’être tout proche du départ de cette course pour laquelle les athlètes se sont beaucoup investis au niveau de leur préparation durant les mois précédents. Les athlètes des différentes délégations et ceux de la course OPEN se rendent sur la ligne de départ située à quelques centaines de mètres du circuit dans une artère de la ville d’Albi.

Les derniers encouragements seront donnés sur cette ligne de départ. C’est un moment bien particulier pour les athlètes où règne un mélange de tension, de joie, de crainte, de satisfaction... C’est pour moi un moment que j’affectionne particulièrement car c’est le moment où l’on ne peut reculer et tenter de mettre toute sa force, sa volonté et son courage dans « la bataille » contre soi durant 24 heures.

10h00 : Le départ est donné. Je filme comme d’habitude comme à chaque championnat avec l’espoir de permettre aux athlètes présents de revivre ces moments forts et uniques en montant un DVD que je leur offrirai plus tard.

Le lien facebook des 24h ALBI avec de nombreuses vidéos.

Le circuit mesure officiellement 1106m. Les tours vont s’enchainer durant 24h soit 1440 minutes... Pas un seul moment de répits pour nous l’équipe d’encadrement. Nous enchainons les prises de ravitaillement, les marques des chronos à chaque passage ; ne rien oublier, ne rien négliger. Encourager dès que possible nos français, mais aussi les athlètes OPEN avec pour moi un regard particulier sur Raphaël et Steeve avec lesquels j’ai préparé cette compétition, encourager également les athlètes étrangers que je finis par connaître au fil des années passées au coeur des compétitions internationales. Certains athlètes sont aussi passés de l'autre côté de la barrière comme John PARES (England) ou Ralf WEIS (Germany) et nous avons un plaisir certain à nous retrouver.
Les heures défilent, les conditions de courses sont très bonnes. Cyprien a mis en place uns station météo qui nous indique en temps réel température et hygrométrie, ce qui nous permettra d’anticiper les changements de tenue des ahtlètes.

Anne Marie VERNET
Cécile NISSEN





Valérie VALLON
Stéphanie DESSARTINE
Guillaume LAROCHE
Nathalie DERRAULT avec Jef et Fred


Odile est à l’arrière du stand et anticipe chacune de nos demandes pour préparer purée, jambon, soupes et autres demandes particulières. Chaque athlète a élaboré son protocole de ravitaillement et nous faisons au mieux pour rester au plus près, même si parfois cela engendre quelques tensions... Je vérifie l’avancement des quatre dont j’ai la charge. Au bout de 10 heures de course, tous sont dans le bon tempo par rapport aux prévisions.

Odile Merci pour ton aide précieuse.


































Chez les hommes, un Lituanien est parti comme une fusée. Il Passe les 100km en 7h15.... Chez les filles, la suédoise Championne d’Europe en titre Maria JANSSON fait un festival. Elle enchaine les tours avec une régularité déconcertante. Cela me rappelle ma gestion de course à Taiwan en 2011. Plus tard dans la nuit apparaissent les premières douleurs, les premiers soucis gastriques, les premières sensations de fatigue, mais contrairement à Turin en 2015, très peu d’arrêt au stand. Les conditions n’étaient pas les même, il faut le préciser. Cyprien se débrouille pour nous offrir des pizzas car on aurait tendance à s’oublier tant nous sommes investis sur notre « mission » ; j’en profite pour le remercier. Ma fille Maïlys qui assure l’assistance de Raphaël m’apportera une bonne crêpe au chocolat au milieu de la nuit ; cool !
Alain DAVID

Ludovic DILMI

Hélas pour moi, et je le regrette vraiment, pas suffisamment de disponibilité pour faire du coaching, tant nous sommes occupés à ravitailler en permanence.












Je n’aurai pu sortir de mon espace restreint devant la tente de ravitaillement que deux fois en 24 heures pour faire un tour et encourager sur le circuit. C’est dommage car je pense que cela aurait été une aide supplémentaire pour celles et ceux qui étaient davantage dans le dur.

La nuit se passe. Le Lituanien passe les 200km après 16h40 de course. Enorme ! Il ralentit certes, mais est toujours présent. Nous commençons à nous soucier du classement par équipe. Les garçons sont seconds derrière les Anglais, mais remontent peu à peu sur ces derniers au fil des heures. Les filles sont à la troisième place de ce classement provisoire par équipe. Devant, la Pologne et la Suède ont beaucoup d’avance. Il suffit pour nos féminines de ne pas se faire reprendre par l’arrière. A quatre heures du coup de pistolet final, la France est en tête par équipe chez les garçons. Les filles renforcent leur place de troisième sur la boite Européenne.

Jef effectue une analyse pertinente comme à chaque fois des résultats que l’on nous transmet chaque heure depuis le début de la course. Nous annonçons aux garçons comme aux filles leur position au classement des nations à seulement trois heures de la fin de la course. Raphaël est second de la course OPEN derrière Fabrice PUAUD. Steeve marche sur le circuit depuis des heures histoire de ne pas abandonner et d’encourager les bleus. Il me fait de la peine car je sais combien il s’était encore cette fois bien investi dans sa préparation. Chantal après s’être reposée s’est remise à tourner sur le circuit et nous gratifie à chaque passage de son sourire généreux. Cécile et Ludo viennent malgré le fait d’avoir mis le clignotant plus tôt dans la course viennent encourager leurs équipiers toujours en course.

Dernière heure. C’est l’effervescence. Les drapeaux et autres colliers à fleurs bleu-blanc-rouge font leur apparition. Nous savons que le titre Européens est acquis pour les hommes et que les filles termineront troisième. Tous mettront beaucoup de force dans ces derniers tours pour aller chercher une marque au-delà des prévisions. Alain et Stéphanie termineront avec le grand drapeau de l’équipe de France, histoire de vivre pleinement ces moments heureux et de remercier les très nombreux supporters venus encourager l’équipe de France en permanence durant ces 24 heures. Je reprends le caméscope et filme à nouveau pour ne pas oublier… Les bénévoles offrent des colliers de fleurs Bleu-blanc-rouge aux coureurs. Des "HOLA!" se forment à leur passage pour les féliciter… C'est la fête.

Les conditions favorables de course ont fait que très peu d'athlètes semblaient décomposés à l'issue. Pour une fois, ce n'était pas waterloo…malgré les efforts hors du commun.

Stéphane terminera 3ème à titre individuel, Piero 4ème, Patrick 5ème et Guillaume 9ème. Beau tir groupé avec 4 français à plus de 250km... C’est tout simplement la première fois que cela se produit. 6ème  titre Européen pour les bleus.

Dimanche après-midi, remise protocolaire, puis repas d’après course, soins des pieds et autres avec le Doc et le kiné.
Piero LATTARICO
Stéphane RUEL 3ème des Championnats d'Europe



Patrick RUIZ


Podiums Femmes et Hommes











Equipe de France femmes  - 3ème des Championnats d'Europe 2016 des 24 heures
Equipe de France Homme - Champions d'Europe 2016 des 24 heures



Grosse satisfaction pour nous l’équipe d’encadrement : tous les athlètes repartiront avec une médaille et offrent une Marseillaise aux organisateurs et nombreux bénévoles en guise de remerciements pour tout le travail accompli.






Lundi 24 octobre 2016.


Place à la récup, aux soins et différents tests proposés par Cyprien et Olivier. Bain eau froide, presso thérapie, soin des pieds, massages, etc. Des conditions optimales pour remettre en état les athlètes et connaître l’impact de la course sur les organismes afin d’appréhender au mieux les futurs protocoles de récupération.

Lundi après-midi, petite ballade improvisée dans Albi avec une visite proposée par Cécile. Moment bien sympathique même si la marche est compliquée pour certains. Une bonne glace pour les plus gourmands devant la cathédrale. Quelques belles photos aussi.


Le soir, champagne offert par la fédération pour fêter le titre et les médailles acquises par l’équipe de France au milieu des bénévoles et organisateurs. Merci à Didier, Marie Ange, Francis et tous les autres ; vous avez fait un gros travail et l’équipe de France était dans de très bonnes conditions pour performer.

Podium OPEN avec Raphaël G, Rolland V (record du Monde V4), Fabrice P et Thierry G


Tous les résultats et classements des Championnats d'Europe 2016 des 24 heures.

Plus tard, malgré la fatigue, nous finirons dans un pub à proximité de notre hôtel. C’est un avant goût de ce que nous retrouverons à Belfast l’été prochain. Des bonnes bières et surtout de la bonne humeur au sein d’un collectif très soudé. Ce qui s'est passé O'Sullivan reste au Sullivan! Lol

Merci à Cyprien et Roselyne pour toutes les photos et aux différents acteurs de cette belle aventure.

Emmanuel