Code promo OKIDOSPORT


Pour effectuer une commande et bénéficier d'une remise chez OkidoSport, cliquer sur le code ci-dessous :

ACEF15

mardi 31 octobre 2017

Championnat de France 2017 de 24 heures à VIERZON

Bonjour à tous,




cette fois-ci, pas de prose, mais seulement une vidéo d'une quinzaine de minutes.


Merci par avance à tous les acteurs de ce film qu'ils soient coureurs, marcheurs, organisateurs, entraîneurs, accompagnateurs, ravitailleurs, bénévoles de l'organisation ou spectateurs.


Les résultats complets du Championnat de France 2017 de 24 heures.
Un article de Bruno POIRIER de VO2 qui revient sur la course.




N'hésitez pas à laisser un commentaire.


Emmanuel

vendredi 20 octobre 2017

En mode suiveur sur les 100km de Millau 2017

Bonjour à tous, petit billet de retour sur les 100km de Millau.








Le dernier week-end de septembre reste un moment particulier pour moi depuis 1985. Cela fait donc plus de trois décennies que je me rends quasiment annuellement à Millau pour soit participer à l'épreuve des 100km en courant pour moi ou en tant que meneur d'allure 2008 et 2009, soit en tant qu'accompagnateur suiveur à vélo, soit rarement en tant que simple spectateur.


Cette année, à défaut d'être entrainé même à minima comme l'année dernière pour l'édition 2016, je ne pouvais prétendre prendre un dossard. Aussi, j'ai fait le choix d'accompagner une jeune athlète dont je m'occupe depuis plusieurs années. Steeve GAULT n'a que 25 ans, mais déjà une solide expérience en ultra-distance. Plusieurs 100km et 24h à son actif mais selon moi des chronos de référence bien au dessous de ses capacités. Aussi, après trois courses ratées sur 24h, je lui ai proposé de mettre le 24h entre parenthèses et de refaire ses armes sur 100km.




Millau était donc l'épreuve sur laquelle nous avons misé. Non pas que ce soit un 100km facile, mais plus en raison qu'il faut courir cette épreuve mythique au moins une fois dans sa vie de centbornard.
De plus, j'ai un gros avantage, je connais ce 100km sur le bout des doigts avec un nombre de participations qui se situe autour d'une quinzaine et au moins trois fois en tant que suiveur vélo.


Bref, après un début de préparation un peu tronqué pour Steeve et quelques ennuis perso, je lui propose de faire un copier-coller de ma prépa de 2010 où après une blessure estivale au genou, je ne disposais que de 5 semaines pour me préparer sous la baguette de Jean François PONTIER.


5 semaines, cela peut paraître un peu court mais suivant ce que tu as fait avant, ça peut passer... Steeve s'est donc entraîné toujours avec sérieux et a réalisé la quasi intégralité des séances proposées, m'envoyant chaque fin de semaine les relevés GPS et cardio afin que je puisse analyser.


Dans la semaine qui a précédé le 100km édition 2017, j'ai fait part à Steeve par mail de la façon suivant laquelle allait se dérouler sa course... Nous en avons reparlé ce samedi matin du 30 septembre dernier quittant Lansargues pour Millau, soit un peu plus d'une heure et quart de trajet en voiture.


Je retrouve ma place "fétiche" aux environs du km 42. Cela a son importance pour le ravitaillement mais aussi pour le changement de tenue lorsque, comme cette année, la pluie est de la partie.
Nous nous dirigeons alors vers le parc de la Victoire que les centbornards Millavois connaissent bien. Bien évidemment, j'y retrouve de très nombreuses connaissances que je salue chaleureusement.
Cette année, l'équipe de France de 100km, privée de championnat du Monde en 2017 s'est retrouvée à Millau pour un regroupement sur plusieurs jours. J'avais eu à gérer la partie hébergement de ce groupe non sans quelques difficultés, mais tout avait fini par rentrer dans l'ordre dans les dernières semaines.




Côté athlète, je partage quelques mots, notamment avec Hervé SEITZ vainqueur 2015 et 2016 que j'avais accompagné à vélo en 2014 lorsqu'il était à la lutte avec Mickael JEANNE pour la victoire finale. Je retrouve Nathalie DERAULT de l'équipe de France de 24h qui s'alignera sur le marathon avec son mari. Je salue chaleureusement bien évidemment Jérôme BELLANCA dont je suis intimement persuadé qu'il remportera l'épreuve du jour. Je retrouve avec plaisir de nombreuses connaissances du forum ADDM ou d'autres coureurs avec lesquels j'ai partagé quelques moments de compétitions d'ultra (David, Stéphane, Tristan, Mathieu, Philippe, et tant d'autres qui m'excuseront de ne pas les citer. Enfin, j'échange quelques mots avec Didier THIRIOT le talentueux et sympathique organisateur des 24h d'Albi qui après les Europes en 2016, accueillera les France en 2018 et pourquoi pas les Mondiaux en 2021? (tu vois Didier, c'est un appel du pied pour ton équipe et toi)
Enfin, quelques poignées de main avec l'équipe de France de 100km, staff et athlètes (ceux qui ne courent pas le 100km mais qui feront tout de même une séance ce jour), venue assister au départ de ce 100km.




Les dernières consignes ont été données à Steeve; ne pas s'emballer au départ et bien gérer l'allure fixée à 12km/h. Prendre une petite bouteille à la main jusqu'au point de liaison avec le suiveur, soit à plus de 7km du départ à la sortie d'Aguessac.  C'est sur la deuxième boucle que la course commence et seulement après 70km que l'on voit si ça va passer ou pas.


Le départ sera donné à 10h par la Madame la Ministre des Sports Laura FLESSEL.
Posté donc quelques kilomètres plus loin sur le bord de la route avec une multitudes d'autres suiveurs, je regarde passer les premiers dont ce jeune qui avait manifestement très voire trop faim en début de course... qui se permet d'avoir près de 2 min d'avance sur Jérôme, le meilleur Français de la discipline depuis son coup d'éclat au championnat d'Europe de 2013. Je souris bien évidemment car je sais que ce jeune plein de talent manifestement se fera croquer par l'ensemble des favoris qui sont eux à leur place. J'encourage Christophe MORGO plusieurs fois second de l'épreuve qu'il finira par remporter il y a quelques années de cela. Je retrouve Stéphane RUEL qui début juillet a franchi la barre symbolique des 260 km sur 24 heures à Belfast en prépa d'une magnifique épreuve à Taiwan au mois de décembre prochain. Sur le marathon Aurélia TRUEL (championne du Monde de Trail) est passée en tête chez les féminines. Bruno HEUBI qu'on ne présente plus passe également devant moi et tant d'autres que je connais personnellement ou reconnais.

Puis vient le tour de Steeve qui me rejoint. Il a respecté les consignes, c'est bon pour la suite. une pluie fine nous accompagne. Comme je suis en veste polaire, l'humidité ne tardera pas à me donner froid. On se retrouve pour quelques hectomètres avec Christian LEROUX, ex-membre de l'équipe de France de 24h et qui m'a fait le plaisir de prendre sa licence à Pérols Footing cette année puisqu'il s'est installé dans le sud pour sa vie de jeune retraité.
J'en profite pour faire quelques photos dont une avec Tristan et Mathieu du forum ADDM.
Régulièrement, je passe une bouteille à Steeve. Il m'aura "sur le dos" jusqu'à l'arrivée de ce côté là car le ravitaillement est un facteur de réussite sur ces épreuves de longues distances. Je suis serein, tout comme semble l'être Steeve. Passage au 25èkm en 2h04. Steeve passera au marathon en 3h32 en 66ème position. Transi de froid, je change mon tee-shirt trempé et troque ma polaire contre une veste de pluie aux couleurs de l'équipe de France (Merci Cyprien, Fred et Jef!!!) Lol.
Je retrouve Benoit LORTAL sur la moto qui officie en tant que juge arbitre FFA auprès des premières féminines. Sylvain RAMBAUD de Lunel Athlé est quant à lui avec les gars. Finalement je connais presque tout le monde! non j'plaisante...




Nous voilà repartis pour la deuxième boucle. Le "Pacman" commence son œuvre! Il reste donc 58km à parcourir et nous allons reprendre un à un de nombreux concurrents. Cela commence dès la première grosse difficulté, la bosse sous le viaduc. Steeve la monte à sa main comme je le lui ai demandé. Déjà, j'en vois qui sont à la peine à vélo, et cela me fait un peu sourire car ma mi-course n'est pas encore franchie. Notre course se passe comme je l'avais imaginée. Passage au 50k en 4h14'45...




Je branche Steeve car il est dans la même minute que moi en 2010 au km 50 lorsque je réalise un négative split sur ce parcours. On verra plus tard qui est le patron!!! Lol


La descente vers St Georges se fait à un bon rythme mais je lui conseille de ne pas se lâcher, histoire de ne pas trop martyriser les quadriceps. Vient ensuite le long faux plat vers St Rome. Tout est OK; nous rattrapons des coureurs partis devant régulièrement ce qui fait du bien au moral même si tout semble bien allé de ce côté là aussi pour Steeve. La deuxième difficulté se présente à nous, la montée de Tiergues, avec pour objectif la première épingle qui signale que la fin de l'ascension est proche. Steeve fait le job sans rechigner; il m'épate.

Peu de temps avant le sommet, nous croisons la voiture chrono qui précède le premier concurrent, à savoir Jérôme BELLANCA bien évidemment.
Suivi à quelques minutes par Fabien CHARTOIRE lui aussi en équipe de France de 100km. Juste avant le sommet nous revenons sur la première féminine. Elle se retrouve sans suiveur (largué dans la bosse) aussi, je lui donne de l'eau plate histoire qu'elle puisse rester dans sa course et ne pas défaillir faute de carburant! J'en profite pour lui parler de l'équipe de France de 24 heures... Sait-on jamais? Si cela pouvait faire son cheminement dans son esprit. Elle m'informe que c'est son premier 100km et qu'elle vient du trail... Plutôt très bien pour une première; gagner Millau reste unique!


On attaque ensuite la longue descente vers Saint Afrique (7km). On croise alors le troisième coureur que je ne connaissais pas, le quatrième n'est autre qu'Hervé SEITZ toujours accompagné par Chloé à vélo depuis plusieurs années puis les nombreux poursuivants dont Mickael, Stéphane, etc. La pluie s'est remise à bien tomber mais faut faire avec...
Steeve trouve la descente longue et pénible sur le plan musculaire, mais n'a pas besoin que je le booste; comme dirait un certain Philippe Propage, "il fait le job!". Passage à St Afrique en 31è position au km 71 soit 35 places de gagnées sur 29km... Merci Pacman!
Pas d'arrêt à Saint Afrique, c'est la consigne! Alors il repart illico après le pointage... J'ai fait mon boulot! A Steeve de faire le sien à présent car c'est seulement là que tu vois si l'athlète est ou non en forme. Et bien je peux vous certifier qu'il l'était en forme ce jour là "le gamin". Il monte les 7km sans rechigner, sans rien lâcher... Je suis heureux pour Steeve car je sais qu'après cette bosse, c'est gagné, tu es quasi sûr de rentrer. On encourage ceux qui sont dans l'autre sens alors que nous rentrons vers Millau, et réciproquement, beaucoup nous encouragent. Sincèrement, on préfère à ce moment là être à notre place plutôt qu'à la leur...


Le faux plat entre St Rome et t Georges se déroule sans embuche; je suis agréablement surpris à ce moment de la course une demi douzaine de gars sur des bases de 8h20-8h40 qui courent encore à un bon rythme et séparés seulement de quelques dizaines de mètres. Steeve poursuit sa remontée fantastique même si les athlètes devant lui sont de moins en moins nombreux. On arrive au km 89, au pied de la dernière difficulté du jour. Le gamin monte encore à un bon rythme et me surprend tant il ne dit rien et semble maîtriser sa course. Je n'ai pas besoin de le booster et je me limite à le ravitailler  avec quelques mots d'encouragements par ci par là. Il a fait 90km sans avoir marché ne serait-ce que dix mètres!


Dans cette bosse, on revient sur Manu DA CUNHA un autre coureur de l'extrême (6 jours sur tapis) que je rencontre depuis plusieurs années. Manu est en pleine progression ces dernières années... Steeve le pose dans la montée et se fera reprendre ensuite dans la descente sous me viaduc. Reste 4km avant l'arrivée. Steeve me dit à ce moment là qu'il va me montrer ce dont il est capable sur une fin de course. Et c'est parti pour finir à plus de 12,5km/h de moyenne sur ces derniers km.







La ligne d'arrivée sera franchie en 8h38' et une poignée de secondes au 22ème rang du classement scratch. BRAVO GAMIN! Tu as "enfin" fait la course que j'attendais de toi. Je vais "devoir" continuer à t'entraîner car c'était le deal...
Au fait Steeve, désolé, mais je reste "the boss". 4h14 et 4h11 pour moi contre 4h14 et 4h23 pour toi par tranches de 50km...




Dans la salle je retrouve Bruno, Emmanuelle, Thomas le frère de Mica (triple vainqueur ici),etc.
Nous dinons avec Hervé et son épouse, partageons une bière avec Benoît... Je passe ensuite un petit moment avec l'équipe de France de 100km avant de reprendre la voiture pour un retour auprès d'Anne Cécile et de nos enfants à Lansargues beach..
Encore une belle aventure humaine et sportive. Millau reste magique! j'adore...


La semaine prochaine, retour sur les 24h de Vierzon, support des championnats de France 2017 de 24h.
Les résultats de cette édition 2017 des 100km de Millau.


Emmanuel